A Genève, le littering ne sera plus toléré

Depuis quelques années, certaines villes Suisse sont confrontées au « littering », un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur et qui se présente en l’abandon massif de déchets dans les espaces verts, les rues, les espaces verts ainsi que les places publiques.

La commission de l’environnement en action

Pour lutter contre ce fléau qui entraîne des conséquences néfastes non seulement sur la santé des riverains mais aussi sur l’environnement, le Conseil national dont plus précisément la commission de l’environnement de la ville de Genève souhaite sanctionner l’abandon de ces déchets « sauvages » en proposant des amendes qui peuvent atteindre jusqu’à 300 francs.

Un taux de littering élevé

En effet, malgré l’installation des quelques 3.108 poubelles à travers toute la Ville de Genève, des 333 cendriers mais aussi des 120 points de récupération implantés à travers tout le territoire, les déchets « oubliés » ne cessent de s’entasser sur les trottoirs, les pelouses, les rues et les trottoirs. De ce fait, plus d’une demie tonne de ces déchets dont principalement des sacs, des cannettes de soda, de vieux journaux ou encore des emballages plastiques sont quotidiennement ramassés par la voirie et ce, en l’espace d’une heure. Il suffit d’imaginer les moyens matériels et humains alloués par les collectivités publiques pour comprendre à quel point le littering peut directement ou indirectement ruiner les caisses des communes. En effet, dans la ville de Genève, la Voirie locale a même dû prendre l’initiative d’étendre ses horaires en weekend malgré les efforts de modernisation des équipements en matière de collecte de déchets.

Sensibilisation et action contre le littering

De ce fait, la ville de Genève effectue actuellement une campagne de sensibilisation contre le littering et sur l’impact de ce phénomène. Elle entend imposer d’ici quelques mois de sérieuses amendes aux personnes physiques et morales qui oseraient encore abandonner dans la nature et sur la voie publique leurs déchets. A cet effet, une base légale fédérale sera mise en place pour sanctionner plus fort et plus vite ceux et celles qui feront encore le choix de salir l’environnement.

Lassen Sie eine Antwort

Ihre Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Du kannst diese HTML Tags und Attribute verwenden:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*