Transport de marchandises nocives par voies ferrées : Impact environnemental alarmant

L’impact environnemental du transport de matières dangereuses sur les voies ferrées en Suisse est de plus en plus préoccupant, d’après le dernier rapport publié par l’Office fédéral des transports (OFT). 52 des 3652 kilomètres de voies ferroviaires sont en effet concernées. Le risque pour l’environnement et la population est susceptible d’empirer si aucune mesure ne sera pas prise.

Les zones les plus concernées

En 10 ans, les convois ferroviaires de matières dangereuses ont doublé en Suisse. Les sections les plus fréquentées sont celles qui relient Lausanne et Aigle, Yverdon et Neuchâtel, Neuveville et Bienne, Loèche et Brique. Après avoir fait une étude sur les possibles retombés écologiques du transport de matières toxiques, l’Office Fédéral des transports (OFT) a récemment publié un rapport, lequel évoque la nécessité d’un examen pointu des eaux superficielles et de la nappe phréatique au niveau des zones les plus concernées. Afin de mesurer de façon plus approfondie les risques pour l’environnement et de trouver les mesures adéquates pour faire face à la situation, les Chemins de fer fédéraux suisses vont travailler ensemble avec l’OFT, l’office de l’environnement et aussi les services spécialisés des cantons concernés.

Le chlore : un danger pour la population

Le chlore figure en tête des matières les plus dangereuses dont le transport sur les voies ferrées aurait un impact grave sur la santé de la population, notamment celle des régions de Lausanne et Genève. L’augmentation de la population, de la mobilité ainsi que l’extension des centres urbains vont cependant accroitre davantage l’exposition aux dangers liés au transport des marchandises nocives sur les voies ferrées. Une raison de plus pour solliciter la mise en place d’une solution limitant les risques pour la population.

Les fuites représentent un réel danger

Le chlore est une matière dangereuse surtout en cas de fuite pendant leur transport. En effet, au contact de l’air, le liquide devient un gaz puissant capable de polluer une grosse quantité d’air et de se propager en très peu de temps. L’inhalation de ce gaz est dangereuse, voire mortelle. Raison pour laquelle, nombre de gens demandent à ce que la quantité de chlore transporté par voie ferroviaire soit limitée, au cas où son interdiction n’est pas encore envisageable.

Lassen Sie eine Antwort

Ihre Email-Adresse wird nicht veröffentlicht.

Du kannst diese HTML Tags und Attribute verwenden:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*